Danshuei 淡水, une ouverture sur la mer

Publié le par Alan Le Vouédec

danshuei mapJe vous écris maintenant un petit article concernant la première sortie sur la côte que je fais depuis mon arrivée à Taiwan. Il s’agit de Danshui淡水 situé au Nord Est de Taipei à l’embouchure de la rivière du même nom. Aller à Danshui depuis Taipei est très simple car la ville est desservie par le métro de Taipei (cf. carte ci-contre). Il faut quand même s’armer de patiente pour y aller car une fois arrivé à Taipei Main Station, il faut prendre la ligne rouge jusqu’à son terminus nord soit environ trois quarts d’heure.
 
 

danshuei_bat.jpgCette visite à Danshui m’a fait un grand bien et a ravivé ce que j’avais ressenti à Hong Kong en traversant Victoria Harbour sur le Star Ferry. Je suppose que ça a à voir avec mes origines bretonnes… Pour revenir à Danshui, le lieu en soit n’a rien d’exceptionnel avec ses boutiques et restaurants le long de l’embouchure cependant on ressent en y arrivant une réelle rupture avec la vie trépidante de Taipei, une sensation d’apaisement qui est très agréable : les gens se promènent tranquillement et sont clairement là pour décompresser, les petites barques de pêcheurs le long du quai oscillent doucement au rythme des vagues et pour couronner le tout, le ciel nuageux nous a offert ce jour là une éclaircie à l’horizon pour apprécier le coucher de soleil en direction de la mer. Le lieu est agréable à visiter à vélo ou en tandem que l’on peut louer dans plusieurs boutiques. Une navette fluviale permet de traverser l’embouchure pour rejoindre l’autre rive où les espaces dégagés et les larges sentiers permettent de circuler facilement à vélo. Après avoir fait une petite balade en direction de la mer, nous sommes revenus sur nos pas car la nuit tombait et nous en avons profité pour aller manger dans un restaurant aborigène. Une première pour moi.

danshuei_trad.jpgLa décoration du restaurant m’a clairement impressionnée avec de larges poutres en bois, de grands palmiers d’intérieur, un canoë aborigène et un service de table en bois typique. Je d’ailleurs pas pu résister aux vêtements aborigènes à disposition des clients. Les plats étaient délicieux et changeaient clairement de la cuisine chinoise, de façon générale plus lourde. Une particularité amusante est le riz qui est cuit servi dans des tiges de bambou qu’il faut ouvrir pour manger le riz à l’intérieur. Le goût est différent du riz classique et légèrement plus collant. Après ce succulent repas, nous avons retraversé l’embouchure et avons profité du spectacle gratuit de musiciens de rue avant de reprendre le métro pour rentrer sur Taipei.

danshuei_sol.jpg danshuei_vel.jpg

Publié dans Taiwan - autres villes

Commenter cet article