Hangzhou et le lac de l'Ouest

Publié le par Alan Le Vouédec

J'ai donc finalement quitté Shanghai le 18 mai en fin d'après-midi direction la ville d'Hangzhou. J'avais auparavant pris contact avec un autre membre de l'association des bretons de Shanghai qui travaille pendant la semaine à Hangzhou et il m'y avait donné son adresse dont j'avais fait une petite carte avec Google... Malheureusement comme toutes les villes chinoises, Hangzhou paraît petite sur le papier mais la réalité est tout autre, d'autant plus lorsqu'on y arrive de nuit pour la première fois. J'ai donc un petit peu peiné dans les bus avant de finalement trouver l'immeuble concerné. Pour la première fois depuis mon départ, j'ai logé dans un immeuble d'habitation habité principalement par des chinois. On peut tout de suite sentir la différence de standing mais cela reste très correct. L'appartement de mon hôte se trouvait au 16ème étage de l'immeuble, un appartement plutôt petit mais moderne et propre. Mon hôte, un jeune ingénieur sous contrat local dans une entreprise française de la banlieue d'Hangzhou, s'est montré très accueillant avec moi et m'a rapidement présenté la ville et les endroits intéressant à visiter, c'est-à-dire essentiellement les abords du grand lac en plein coeur d'Hangzhou : le lac de l'Ouest. Encore plus intéressant, il m'a également expliqué ce que représente la ville d'Hangzhou pour les chinois. Il s'agit d'une ville riche et traditionnellement très prisée par la bourgeoisie shanghaienne. Mon hôte l'a comparée à une sorte d'Annecy à la chinoise avec ses balades au bord du lac.

J'ai donc passé deux nuits à Hangzhou et une journée entière ce qui m'a laissé le temps d'apprécier cette ville et son lac, du moins, de ce que j'en ai vu. J'ai trouvé la ville d'Hangzhou est plutôt agréable pour une ville chinoise, même si, comparée à Shanghai très fortement occidentalisée, elle reste en deçà. Quant à son principal intérêt touristique, le lac de l'Ouest, il s'agit d'un immense lac avec la ville sur sa rive est et des collines plus boisées sur sa rive ouest. Tout autour du lac, des balades sont très bien entretenues et permettent de flâner tranquillement. Lors de mon passage le mercredi 19 mai, il y avait beaucoup de vent et j'ai pu assister à une démonstration de cerfs volants très impressionnante avec entre autre l'arrivée d'un chinois, tout de blanc vêtu, manipulant avec une grande dextérité un double cerf volant. Je garde donc de cette ville un excellent souvenir, même si elle aurait mérité plus de temps pour me permettre de vraiment apprécier le lac. D'un autre côté, la Chine possède tellement d'autres curiosités et sites à voir qu'un séjour plus long aurait peut être été gaspiller un temps qui aurait pu être mis à profit pour autre chose. Après cette réflexion sur la planification de mon voyage, je reviens à celui que j'ai réellement effectué. J'ai quitté Hangzhou le lendemain en début d'après-midi, sous la pluie, pour rejoindre de nouveau la gare sud de Shanghai puis j'ai dû reprendre pour une dernière fois le métro shanghaien de manière à prendre l'unique train avec couchette à destination d'Hong Kong à la gare centrale de Shanghai.

Détail amusant, c'est donc dans cette gare centrale de Shanghai que mon voyage en Chine s'est administrativement terminé avec présentation de mon passeport et de mon visa chinois, même si bien évidement, il restait au train à parcourir pas loin de 2000km avant de vraiment quitter la Chine à Shenzhen pour arriver à Hong Kong, qui même ayant été rétrocédé à la Chine par les anglais en 1997, reste quasiment un pays différent, avec un visa différent, et même la nécessité pour les chinois d'avoir un visa spécial pour y pénétrer. Mon prochain article vous donnera un aperçu d'Hong Kong et des deux jours que j'y ai passé avant d'enfin enchaîner sur Taiwan.



Commenter cet article